Archive annuelle mai 1, 2021

À quoi sert la FED, la banque centrale américaine ?

Plus communément appelée Réserve Fédérale Américaine (FED), la banque centrale des États-Unis est l’institution centrale de la politique monétaire américaine. Née dans un contexte financier et politique particulier, la FED a connu à ce jour une histoire quelque peu tumultueuse. Ses objectifs ont évolué au fil du temps, mais demeurent quelque peu inchangés. On vous en dit plus dans cet article.

Banque Centrale américaine : l’histoire

En 1791, le gouvernement américain d’alors crée la First Bank of the United States qui a pour mission d’émettre la monnaie et de régulariser le crédit. Missions que la First Bank remplit pendant 25 ans. Après la guerre contre le Royaume-Uni en 1816, les objectifs changent et la First Bank est remplacée par la Second Bank of the United States qui est chargée de mettre fin à l’inflation qui sévit alors aux États-Unis. En 1830, Andrew Jackson, alors président des Etats-Unis dissout la Second Bank dans un souci de reconstruction des systèmes bancaire et monétaire du pays. S’ensuivent alors plusieurs décennies d’instabilité financière donnant lieu à des faillites sans précédent.

En 1907, il y eut une panique bancaire qui obligea tous les acteurs du système à se concerter pour créer une solution durable. Une commission nationale monétaire dirigée par Nelson Aldrich sénateur républicain fut mise sur pied pour trouver une solution de réforme bancaire et monétaire. Les rapports de cette commission donnent naissance à l’idée d’une banque des banques qui est adoptée par le congrès puis promulguée par le président Woodrow Wilson le 29 décembre 1913, c’est ainsi que naît la FED.

Banque Centrale américaine : rôle

À sa création, l’objectif principal de la FED était de faire face aux crises bancaires, notamment à celle de 1907. Le congrès américain avait alors défini cet objectif en trois axes dans la convention de création (Owen-glass Act) :

  • le plein-emploi
  • la stabilité des prix
  • les taux d’intérêt à long terme modérés

Les deux premiers objectifs sont souvent regroupés sous le terme de « ’double mandat »’. Au fil des années, les objectifs de la FED ont évolué, faisant d’elle une institution autonome qui ne dépend pas du gouvernement. En plus des principaux objectifs qui sont les siennes depuis sa création, la FED se charge désormais d’élaborer, d’implémenter et de contrôler toute la politique monétaire américaine. Elle est également en charge du maintien de la stabilité du système financier américain, de la supervision et de la régulation du système bancaire. Cette mission s’est un peu plus développée quand en 2008, la FED avait participé au sauvetage de Bear Stearns, une banque d’affaires et à celui de l’assureur AIG.

C’est également l’organe en charge d’offrir des prestations financières aux structures de dépôt financier, au gouvernement fédéral et aux institutions financières étrangères. Depuis plus de 100 ans de vie, la Banque Centrale Américaine assure ces diverses missions avec succès. L’économie américaine est remontée, le chômage a baissé et l’inflation est en train de remonter. La FED est à ce jour la Banque centrale la plus puissante au monde. Ceci notamment grâce à des objectifs très précis, mais aussi, et surtout, grâce à une organisation spécifique et très particulière.

À quoi sert le FMI (fonds monétaire international) ?

Créé en 1944, au moment de la conférence des Nations-Unies à Bretton Woods, le FMI est une organisation internationale. Elle regroupe presque l’ensemble des pays du monde, du fait de l’importance de ses prérogatives. Ainsi, nous vous donnons tous les détails concernant son rôle et sa mission afin de vous éclairer par rapport à sa raison d’être.

À quoi sert le FMI ?

L’utilité du FMI se mesure à l’aune des grandes responsabilités qui lui sont confiées. En effet, le monde a fait face à de grands conflits par le passé avec un bilan étatique critique. La cause principale en était la course économique illégale entre les États et l’instabilité dans le monde. La guerre froide en constitue une parfaite illustration.

Ce sont ces raisons qui ont motivé la création du FMI. La finalité étant de mettre en place un système de régulation du marché. Ainsi, pour comprendre son importance, il faut se référer aux divers rôles que joue cette institution internationale. Ces derniers déterminent les missions qui lui sont assignées.

Le FMI, un organe de régulation et de stabilisation du commerce international

Suite à la crise des années 1930 causée par l’absence d’une autorité supérieure, le FMI est créé. Cette institution devait servir à réguler les transactions commerciales sur le marché mondial. À travers cette mission, le but recherché est de favoriser davantage la paix et la stabilité internationale.

Ainsi, l’atteinte de cet objectif devait passer par la promotion de la coopération économique et monétaire entre les États. C’est pourquoi, parmi ces objectifs figurent la promotion de la stabilité des changes, la facilitation de l’expansion et la croissance équilibrée du commerce mondial.

On assiste à cet effet, au développement des multiples accords et conventions de partenariats économiques. De nos jours, ils sont nombreux dans le cadre des coopérations bilatérales et multilatérales. Le FMI s’avère donc efficace pour lutter contre l’anarchie sur le marché. C’est ce qu’il faut à tout prix éviter au regard des conséquences issues des expériences passées. Il a pu permettre de maîtriser les tensions à l’origine des guerres économiques entre les nations.

Le FMI, un organe d’appui aux États

L’autre rôle important du FMI est d’appuyer les États en crise à se relever. L’objectif étant qu’ils puissent avoir une bonne croissance économique capable de financer leur développement.

Le FMI accorde ainsi des prêts à moindre coût pour le financement des secteurs tels que l’éducation, la santé entre autres. Toutefois, cette aide n’est pas gratuite, elle exige l’introduction d’un certain nombre de réformes. Il veille sur cette lancée, à la régularité des politiques économiques des États. De ce fait, il vérifie leur conformité avec les normes internationales éditées. Dans le cas contraire, il émet des recommandations.

En définitive, le FMI sert à harmoniser les politiques économique, monétaire et commerciale sur la scène internationale. Ainsi, son rôle capital explique la portée de ses missions et son caractère indispensable, dans le contexte actuel. Celui-ci étant marqué par la mondialisation des échanges et l’existence des marchés communs. Ils constituent donc des terrains qui sont propices au déclenchement de multiples conflits d’ordres politico-économiques. D’où la nécessité d’un organe de régulation et de stabilisation tel que le FMI.